mardi, novembre 10, 2015

Posted by Johann On mardi, novembre 10, 2015
Beaucoup... enfin quelques personnes me posent des questions sur les couleurs utilisées dans certaines de mes réalisations.

J'ai recherché une méthode simple et pédagogique pour aborder le sujet, une manière claire et rapide.

Pour comprendre les explications, voici les icônes pour connaitre le type d'outils utilisé :


Aérographe : Utilisation en base simple ou glacis. 
Modèle : Infinity X CR plus
Diluants utilisés : Scalecolor ou Createx High performance Reducer
Pinceau : Utilisation de la gamme Winsor & Newton, Série 7. Taille de prédilection 0.


Nous allons commencer par un classique : la peau. Le détail se présente avec 3 déclinaisons afin de faire apparaitre les types de peau classique en rajoutant des glacis, soit pour rajouter des rougeurs, soit pour rajouter de la barbe naissante.
Privilégier l'aérographe qui permettra de beaux fondus, mais c'est aussi réalisable au pinceau.


Ensuite, un sujet que j'aime beaucoup... le MNM (Métal Non Métal), en gros, cela signifie que les peintures à pigment métallique et brillant ne sont pas utilisées pour rendre un aspect métallique. Je commence par celui que j'affectionne beaucoup, sur base de gris allemand. Je rajoute dans les ombres un marron acajou qui va revenir apporter du contraste en mettant un peu de chaleur (un glacis est suffisant mais il peut être poussé jusqu'à couvrir complétement, dans ce dernier cas, prévoir d'assombrir avec du noir pour les ombres profondes).



Une version sur base Coal Black de la gamme P3 qui rend un aspect plus froid et qu'on m'a fait découvrir il n'y a pas si longtemps. Merci François !
Je trouve que le Rouge Noir de chez PA se prête mieux à l'exercice du contraste sur le Coal Black. A vous d'essayer.



Pour le travail de l'or, j'ai deux styles. Ces deux styles sont issus de l'école Rackham, un classique qui part d'une base d'uniforme japonais en PA, l'autre qui par d'une base d'ocre marron. A vous de voir ce qui vous plait. Dans tous les cas, un glacis jaune peut venir rehausser le tout si nécessaire.





Voilà le premier article du genre. En espérant avoir apporté quelques éléments de réponse dans cet univers très vaste qu'est la peinture de la figurine. Prochainement, nous nous attaquerons au cuir, bois, ...

Bien entendu, ce sont des indications, les teintes peuvent varier d'une gamme à l'autre. Pensez qu'en acrylique, les couleurs se mélangent bien et donc n'hésitez pas à faire bouillonner votre imagination.

Comme tout peintre, nous avons notre "zone de confort", c'est à dire les couleurs, les gammes qui nous conviennent. Je vous invite fortement à bousculer tout ça et à tester par vous-même.


Continuez à peindre avec Chestnut Ink !

Réactions :

2 commentaires :

  1. Merci Johann, très sympa comme tuto.
    Juste une question, pourquoi le NMM au pinceau? L'aero est assez sympa au niveau des fondus pourtant. Je pensais que tu utilisais le pinceau que pour les arrêtes et points lumineux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je le fais avec les deux. Mais le pinceau apporte un plus quand tu veux faire un effet "brossé" à ton MNM (ou NMM). Tu vas pouvoir ajouter des traits semi-régulier que tu ne peux pas avoir à l'aérographe.

      Supprimer