jeudi, février 07, 2019

Posted by Frédéric Raoul On jeudi, février 07, 2019

-Aujourd'hui nous allons à la rencontre d'Olga Kropotova, artiste russe professionnelle d'un très haut niveau!

-Today, we meet Olga Kropotova, a russian propainter with amazing paint skills!

- Salut Olga! J'ai essentiellement observé tes pièces durant les concours de Sèvres. Tu as vraiment un super niveau de peinture !

Merci beaucoup! C'était la troisième fois en 2018 que je vennais à Sèvres et j'adore cet événement !

- Hello Olga! I mainly observed your miniatures during Sevres shows. You got so amazing painting skills!

Thank you very much! 2018 was my third outing at Sevres and I love the show!

 

- Peux-tu nous décrire ton histoire ? Quand es-tu devenue peintre professionnelle ?

J'ai commencé à peindre au début des années 2000, lorsque j'étais encore étudiante. J'étais uniquement intéressée par la peinture de petits éléments des figurines. Par exemple une veste en cuir ou un ourlet de robe. A l'époque je n'appréciais pas encore la figurine dans son ensemble, mais uniquement des textures localisées dans des zones bien délimitées. Je n'ai jamais terminé les figurines commencées à l'époque. J'ai juste travaillé mes techniques. J'adorais ce processus et me fichais du résultat.
On pourrait dire que je suis devenue pro en 2013. Juste avant, ma vie a fait un "360°". J'ai quitté mon travail de bureau, mon mari, et suis partie de la Russie vers l'Allemagne. J'ai décidé de faire ce que j'aime. Aucun regret!



- What is you own story? When did you started to paint as a professional?

I took my first steps in painting in early 2000s, when I was still in high school. I was only interested in painting some small parts of miniatures, like a leather coat or the hem of a dress. I did not appreciate yet the whole figure, but only painted textures on small isolated parts. I never finished the figures I started back then, but just worked on some techniques. I enjoyed the process and did not care about the end result.
You could say I went pro in 2013. Shortly before then, my life did a ‘360’. I quit my office job and my husband and I moved from Russia to Germany. I decided to do what I love. No regrets so far!


- Peux-tu nous décrire la journée standard d'un peintre pro ?


Elle commence par une tasse de café, mais pas à 7h du matin comme pour la plupart des gens. Mais plutôt vers 11h :D

Je ne pense pas que mes journées de travail soient toutes les mêmes. Quand personne n'a à te dire quoi faire, tu peux faire ton propre programme. Combien tu veux travailler et sur quoi tu veux le faire. Parfois le travail m'absorbe, je me déconnecte et peut passer 9 ou 10 heures, sans manger parfois. D'autres fois, les choses vont juste dans le mauvais sens. Mes pinceaux glissent des mains, la peinture sèche trop rapidement. Les motifs ne sont pas bons... Alors je fais une pause et prends ma journée.




- Could you describe us a standard working day of a pro painter?


It starts with a cup of coffee, but not at 7 in the morning like for most people, but closer to 11 J
I don’t think my working days are all exactly the same. When no one tells you what to do, you can set your own schedule – how much you want to work and what you want to work on. Sometimes work envelops me, I get carried away and spend 9 to 10 hours straight, without even eating. Other times, things just don’t go right – my brush slips out of my hand, the paint dries too quickly, the patterns come out all crooked – so I decide to take a break and have a day off.

- Tu travailles essentiellement sur des modèles historiques. Quelle est la meilleure façon de donner à une pièce son "historicité" ?


Quand je travaille sur une pièce historique, je fais de mon mieux pour faire en sorte que cela reflète l'époque traitée. Par exemple, pour un chevalier médiéval, je choisis uniquement des motifs et des broderies qui existaient à cette époque. Pour un guerrier chinois ou japonais, je recherche des gravures ou des tableaux qui sont de cette époque.

Ceci dit, je peux parfois m'offrir des libertés. Je peux peindre le bouclier d'un arbalétrier comme un tableau ou décorer une bannière avec un Raphael. Bien sûr, il est possible que cela n'ait jamais existé, puisque les bannières et les boucliers étaient plutôt rudimentaires. Je crois cependant que le monde de la figurine serait plus triste et sombre si nous n'ajoutions pas cette touche d'art plutôt que d'avoir des portraits parfaitement précis et historiques.



- You mainly work on historical miniatures. What is for you the main point to find the “historicity” of a miniature?


When I work on a historical figure, I do my best to make sure it reflects the era it’s from. For example, with a medieval knight, I select only those patterns and embroidery that existed at the time.  With a Chinese of Japanese warrior, I search for engravings and prints that are authentic to their period and culture.
That said, I may afford some liberties at times. I can paint a crossbowman’s pavise like a canvas, or endow a knight’s banner with a Raphael. Of course this could have never happened in real life, where banners and shields were in fact quite primitive. I just think that the world of miniatures would be a lot duller and darker if we didn’t add a dash of vibrant art to otherwise historically accurate portrayals.



- Quelle est la première question que tu te poses quand tu commences à travailler sur une nouvelle figurine ?

Où ai-je mis ma sous-couche encore ? Non, je rigole ! Ma première question est "quelles couleurs vais-je utiliser là dessus ?" C'est vraiment le point clé à mon sens, indépendamment  du type de figurine sur lequel je travaille. Tout le reste peut être parfait : des lignes précises, de beaux lavis, un socle bien réussi.... Mais si tes couleurs sont mauvaises, la figurine aura l'air bizarre, voire grotesque.


- What is your first question when you start to work on a new miniature?


Now, where did I put that primer again?! Just kidding J My first thought is, “what colors am I going to use on this?” This is definitely the key point for me, regardless of what kind of figure I work on. You can get everything else perfect – accurate lines, quality washes, eye-catching groundwork… but if you get the colors wrong, the figure just might come out looking awkward or even grotesque.

- Que penses-tu de la communauté de la figurine ? As-tu remarqué des évolutions ces dernières années ?



Je constate que la qualité de peinture ne fait qu'augmenter. De plus en plus de peintres talentueux et expérimentés sortent du bois. Quand je regarde des photos d'il y a cinq ans, je vois d'énormes progrès. C'est cool que les choses aillent de l'avant. Peut-être que les concours jouent leur rôle, en créant des lieux d'échanges entre les peintres. Et bien sûr les matériaux et les outils que nous utilisons évoluent. De plus en plus de peintures avec des effets apparaissent sur le marché. Sans compter les textures, pigments, vernis...


- What is your opinion about the painting community ? Did you mentioned some evolutions during last years ?


I see the painting quality rising all the time. More skilled and talented painters are coming out of the woodwork. I look at some pictures from five years ago and I see huge progress. It’s great that things are forging onwards. Perhaps the shows are playing a part as places where painters can share their experience and be inspired by others’ creations and techniques. And of course the materials and tools we use are not standing still either. More and more paints with new diverse effects are entering the market, not to mention the different textures, pigments, varnishes and lacquers.

Tatiana Gapchenko

- Penses-tu que la communauté de la figurine russe ait des particularités ?


La Russie compte tant d'artistes extraordinaires. J'en connais peu en personne, mais ai entendu parler de beaucoup d'autres. Si je ne devais citer qu'un seul d'entre eux, ce serait Tatiana Gapchenko. Je suis la première à avouer que mon jugement est biaisé puisqu'il s'agit de ma propre mère :D. Mais elle est vraiment l'artiste la plus technique que je puisse imaginer. Elle peut tout faire, de la sculpture à la peinture, et tout ce qu'il y a entre les deux, mieux que n'importe qui.




- Do you think there is some distinctives in Russian miniatures community?


Russia is home to so many awesome artists. I know only a few in person, and have heard of many others. If I had to single out just one professional, it would be Tatiana Gapchenko. I’ll be the first to admit I’m biased as she’s my mother… J But she’s honestly the most skilled miniature artist I can imagine. She can do it all, from sculpting to painting and everything in between, better than anyone.

Tatiana Gapchenko

- J'ai été impressionné par ton éléphant de guerre. Quels étaient les principaux défis de ce projet ?



C'est un grand compliment ! C'était mon premier projet "complet". Je voulais faire un éléphant que l'on n'aurait jamais vu auparavant. Il y en a pas mal d'indiens, carthaginois ou chinois. Mais pas du Siam ou de Burmese. C'était ma vision du projet.

Les plus grosses difficultés étaient de faire la recherche complète. Des choses telles que les vêtements que les guerriers portaient à cette époque. A quoi ressemblait le howdah, ou panier. Quelles armes utilisaient-ils? Il y a très peu de documentations à ce sujet en anglais. Cela m'a pris des siècles de trouver et d'enregistrer les informations. En ce qui concerne la sculpture, j'en ai fait peu sur l'éléphant, mais j'ai adoré le designer. Et bien sûr, à le peindre.



- I was amazed by your war elephant. What where the main challenges for this project?


That’s a big compliment! It was my first ‘from scratch’ project. I wanted to create an elephant that had never been seen before. There are quite a lot of Indian, Carthaginian and Chinese elephants around, but no Siamese or Burmese ones. That was my vision.
The biggest challenge was to do the entire research. Things like what the warriors wore at that time, how the howdah (basket) looked, what weapons they used. There is little information on this topic in English, so it took me ages to find and collect. As far as sculpting, I did only a little part on the elephant, but I loved designing it. And, of course, painting it.


- Est-ce qu'il y a des textures ou des matériaux que tu aimes tout particulièrement peindre ?

Je n'ai pas de texture, d'encres ou de lavis que j'utilise en particulier. La plupart de mes travaux sont peints à l'acrylique, et de temps à autre j'utilise l'huile.
J'aime en revanche mes pinceaux russes. j'en ai testé beaucoup d'européens ou d'américains, mais j'ai un meilleur feeling avec ceux de Russie. J'en commande plusieurs fois par an. Leur seul point noir est qu'ils ne durent pas longtemps. Chaque pinceau sert juste pour une ou deux figurines.

- Have you some textures or materials that you particulary like to paint?

I don’t typically use any special textures, inks or washes. Most of my work is done with acrylic paints, and once in a while I use oil.
I do love my Russian brushes though. I’ve tried many European and American ones, but Russian ones are just feel better in my hand. I get a new shipment of those several times a year. Their only big drawback is they don’t last long – each brush is only good for one or two figures at the most.




- Peut-être pourrais-tu nous donner une ou deux astuces pour nous aider à peindre les freehands ?

Cela peut paraître évident, mais la chose la plus importante est de s'entraîner en utilisant le bon pinceau. Plus tu peins au pinceau, meilleur tu seras en dessin. Dans mon cas, je suis mauvaise à l'aérographe. Je suis persuadée que cela simplifierait le travail, mais si je l'utilise trop, je perdrais des compétences au pinceau.
Il faut peindre de fines lignes, et cela demande beaucoup de pratique. Retenir sa respiration est la clé ! Quand l'on travaille sur des  motifs dessinés, il faut s'assurer de prendre des peintures à fort pouvoir couvrant. Cela aidera à rendre l'ensemble bien net.



-Perhaps some tips to help us to draw some freehands?

It may be obvious, but the most important thing is to practice using the actual brush. The more you paint with the brush, the better you’ll get at freehand. Take me: I’m no good at air brushing. I do think it could make my job easier, but if I were to use it a lot, I might lose some of my freehand skills.
Tracing out smooth thin lines takes a lot of practice, and holding your breath is key. J When you work on freehand patterns, make sure to use paint with a lot of hiding power. It will help everything look a lot neater.

- J'ai toujours un diorama en tête, que je ne réaliserai jamais. Quel est le tien ?

Je rêve de construire un énorme diorama historique depuis maintenant deux ans ? Je ne suis pas sûre d'être capable d'arriver au bout entièrement, car il implique des tas de murs qui s'écroulent, de guerriers qui se combattent et tombent de grandes hauteurs. J'espère en faire une version plus simple pour commencer. Je ne peux pas en dire plus pour l'instant, mais ce sera prêt pour la prochaine World Expo.

- I always have a “always-in-mind” diorama. What is yours ?

I’ve been dreaming of making a huge historical diorama for almost two years now. I’m not sure I’ll ever be able to bring it to life in its entirety, because it involves many crumbling walls and warriors fighting and falling from heights. I’m hoping to make a simpler version as a start. I can’t reveal more details now, but maybe it’s something I will have ready for the next World Expo.

- Puis-je te demander un aperçu de ta prochaine pièce ?

En ce moment je peins un chevalier de l'ordre doré en commande. Le voilà !

 

- Can I ask you a sneak peak of your current artwork?

Right now I’m painting a Knight of the Golden Fleece on commission. Here is a sneak peek.

- Merci Olga !

-Thank you Olga!


http://chestnutink.blogspot.com/p/interviews-chestnutink.html
Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire